Les Toiles #7

Il est temps de rire ! (sans oublier de protester)


On varie les plaisirs cinématographiques pour aller à DoucheFLUX. Cette fois-ci, on a très envie de rire ou peut-être en a-t-on besoin tout simplement ? En collaboration avec le festival À Films Ouverts, nous avons sélectionné ce film français.


La projection est destinée aux bénéficiaires du centre de jour pour sans-abris. Néanmoins, si vous avez envie d'y participer, vous qui n'en êtes pas bénéficiaire, n'hésitez pas à nous faire signe en vous inscrivant par mail à info@empreintes.cool. On créé les rencontres avec vous aussi.


L'heure est plus que jamais à la contestation ! C'est ce que nous rappelle ce film avec l'histoire presque vraie de JP, acteur raté de 40 ans qui souhaite organiser la première grosse marche de contestation noire en France. De situations burlesques en situations cocasses, on suit JP dans sa rencontre avec des personnalités qu'il souhaite embarquer dans son engagement politique.


Entre grosses blagues et protestation, ce film nous fait passer un message. Pour notre public, l'intérêt est toujours le même : susciter la réflexion, la rencontre et provoquer des émotions, et ici le rire nous fera du bien à toutes et tous.


La projection sera suivie d'un échange avec le public et Brieuc Guffens, animateur en éducation aux médias, dans le cadre du festival À Films Ouverts :


Le cinéma est un outil extrêmement puissant pour créer de l’empathie à l’égard de la souffrance humaine, et tout particulièrement des individus : la quête du héros, ses souffrances, ses ennemis… Dès lors, peut-il désigner des enjeux plus globaux sans les réduire à des conflits entre personnes ?


Le cinéma peut-il aborder les structures sociétales qui soutiennent le racisme sans les invisibiliser ? Car le racisme n’est pas qu’un problème d’ordre interpersonnel, il constitue avant tout un système. Il réside dans les routines culturelles, sociales ou administratives qui régissent notre société et ses institutions.


Avec la thématique "Le racisme au cinéma : comment élargir le cadre ?", le festival À Films Ouverts vous invite à questionner la façon dont le racisme est représenté au cinéma.



---

On continue ainsi de développer Les Toiles, notre cycle de programmation qui sort le cinéma des salles afin de lutter contre l'exclusion et de créer des rencontres. Le faire avec celles et ceux qui font le cinéma, c'est encore mieux !


Vous coordonnez un lieu, une asbl en lien avec un public ne pouvant aller au cinéma pour diverses raisons et souhaitez accueillir Les Toiles ? Pas une once de doute, envoyez-nous un mail pour en discuter à info@empreintes.cool


---

"Tout Simplement Noir" de Jean-Pascal Zadi, John Wax, 2020, 1h30, vf.


Projection unique pour les personnes en situation de précarité et les sans-abris, et pour toute personne s'inscrivant par mail, dans le cadre du projet Les Toiles.


Vendredi 25 mars, 15h30 à DoucheFLUX, Bruxelles,

En présence de Brieuc Guffens de Média Animation asbl.


Trailer

Interview sur le site du festival

35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout